14 Octobre 2019
18 h 15
Entrée libre

Cycle de conférences "Provenienzforschung" (1/2)

Institut français Bonn
14 Octobre 2019
18 h 15
Entrée libre

La première conférence de ce cycle de conférences sera tenue par Dr. Emmanuelle Polack (Musée des Mouments français) : Le marché de l'art en France sous l'occupation et ses répercussions sur l'Affaire Gurlitt.

Emmanuelle Polack, docteure en histoire de l'art, spécialiste de l’art sous l’Occupation et des recherches de provenance des œuvres volées lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été de 2013 à 2017, experte internationale au sein de la Task Force Schwabinger Kunstfund et chercheuse associée à l'Institut national d'histoire de l'art. Elle est auteure de l’ouvrage Marché de l’art sous l’Occupation : 1940-1944 chez Tallandier et commissaire de l’exposition éponyme au Mémorial de la Shoah à Paris.

Le Mémorial de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah, plus grand centre d’archives en Europe sur l’histoire de la Shoah, est un lieu de mémoire, de pédagogie et de transmission sur l’histoire du génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale en Europe. Il est présent sur deux sites, à Paris au cœur du quartier historique du Marais, mais aussi à Drancy face à la cité de la Muette, l’ancien camp d’internement et de déportation pour la majorité  des Juifs de France.

L'affaire Cornélius Gurlitt

Le 22 septembre 2010, dans un train reliant Munich à Zurich, un vieil homme est arrêté par des policiers. Il s'agit de Cornélius Gurlitt, fils d’un marchand d’Art sous le IIIème Reich. Plus jeune, cet homme profite du vol d’œuvres d’art appartenant à des galeristes ou collectionneurs juifs par les Nazis pour s’enrichir. Une collection de plus de 1500 œuvres a été découverte dans ses deux maisons de Munich et Salzbourg entre 2012 et 2014. Des œuvres de Picasso, Renoir, Chagall et Matisse, mais aussi Monet, Cézane ou encore Rubens, Dürer et Granach ou Brueghel. Un trésor dérobé au public depuis plus de 65 ans, qui suscite de nombreuses controverses et qui recèle, aujourd'hui encore, une grande part d’ombre.

Une initiative de la CIVS (Commission pour l’indemnisation des victimes des spoliations de biens culturels pendant l’Occupation), de l'Institut français Bonn et du Bureau de coopération universitaire de l'Ambassade de France. En coopération avec le Centre allemand d'histoire de l'art, Paris.
 

Vous aimerez aussi

Lundi 02 sep 2019 - 14:00 - Vendredi 07 fév 2020 - 12:00
Jeudi 21 nov 2019 - 18:15
Lundi 25 nov 2019 - 18:15