26 Juin 2017
18 h 15
Entrée libre

Jean-Christophe Bailly : Le recommencement du poème

De Jean-Christophe Bailly
Institut français Bonn
Adenauerallee 35
53113 Bonn
26 Juin 2017
18 h 15
Entrée libre

Cette année la France est à l'honneur au salon du livre de Francfort. À cette occasion, l'Institut français et l'Institut de romanistique de l'Université de Bonn organisent un cycle de conférences littéraires dédié à la thématique suivante : « À quoi bon des poètes en temps de détresse ? Littérature et poésie à l'ère post-humaine ». 

Le Recommencement du poème : 

La puissance des traumatismes de l'Histoire, la position monopolistique du roman,

l'accoutumance à une marginalité subie mais auto-satisfaite, tout semble devoir éloigner

la poésie du devant de la scène littéraire. 

Et pourtant le poème tient, et résiste, et recommence, sans fin.

D'où cette force lui vient-elle?

Peut-être parce qu'il s'agit avec lui d'autre chose que d'un genre.

Peut-être parce qu'il s'agit avec lui d’une décision quant au sens, 

qui serait celle de rendre le langage intégralement parlant

À la fin de Paterson, le film de Jim Jarmusch  mettant en scène un chauffeur de bus qui écrit des poèmes et qui les a tous perdus, un visiteur japonais remet un cahier vierge. Alors que nous avions été jusque-là les témoins de l’écriture des poèmes, nous le devenons de l’idée du poème. Cette idée, qui est celle d’un recommencement, quelle est-elle au fond, et que veut-elle ? Sur quoi table-t-elle et pourquoi revient-elle toujours, quelle que soit la violence du caractère destructeur, toujours à l’œuvre lui aussi ? 

 

Né à Paris en 1949. Auteur d’une trentaine d’ouvrages qui se répartissent entre divers genres, à l’exception du roman. Récits, poésie, théâtre et surtout essais, sans compter de nombreuses préfaces et articles en revue. Après avoir longtemps travaillé dans l’édition (il dirige toujours une collection chez Bourgois et une autre chez Macula),  a enseigné  de 1997 à 2015 à l’École nationale supérieure de la Nature et du Paysage à Blois dont il dirige toujours les Cahiers (14 numéros parus). Enseigne également à l’École Nationale supérieure de Photographie à Arles.

Parmi ses livres parus récemment : Le Versant animal (Bayard, 2007), L’Atelier infini (Hazan, 2007), L’instant et son ombre (Seuil, 2008), Le Dépaysement (Seuil, 2011), La Phrase urbaine (Seuil , 2013) et L’Élargissement du poème (Bourgois, 2015) ainsi qu’un livre d’entretiens (avec Ph. Roux) intitulé Passer définir connecter infinir (Argol, 2014).

Dans le cadre de Francfort en français - France invitée d'honneur à la Foire du Livre de Francfort 2017